Monthly Archives: April 2014

Paul Morand

#129

On doit pouvoir dire de n’importe laquelle de vos phrases : « C’est son père tout craché. » Un écrivain doit avoir sa propre longueur d’onde.

Paul Morand, Venises
Gallimard, L’imaginaire, 1971

Paul Morand

#128

Je n’ai jamais appris la grammaire ; pas de quoi se vanter, mais il me semble que si je l’apprenais aujourd’hui, je ne pourrais plus écrire ; l’œil et l’oreille furent mes seuls maîtres, l’œil surtout. Bien écrire, c’est le contraire d’écrire bien.

Paul Morand, Venises
Gallimard, L’imaginaire, 1971